Jean-Michel LALANNE (Choko Ona à Saint Jean le Vieux)

Choko Ona qui veut dire « au bon coin » en basque est un restaurant appartenant à la famille de Jean-Michel Lalanne depuis 1937. Sa grand-mère, puis ses tantes en ont fait un bar-restaurant d’époque avec l’esprit des belles maisons basques.

Jean-Michel reprend l’affaire en 1987, et fête, cette année ses 50 ans de fourneaux !

 

Ce biarrot, du quartier des Halles, fait son apprentissage aux Rocailles et au Palais à Biarritz.

Il part à 17 ans à Genève, à l’Intercontinental. Il fera son service militaire à Bordeaux, avant de repartir à Londres Chez les Frères Roux *** en tant que chef de partie au Gavroche.

Ce grand voyageur audacieux s’exile ensuite en Californie. Il y tiendra une table de cuisine française pendant 11 belles années.

C’est en rentrant au pays, qu’il rencontre Sylvie, (cliente à Choko Ona) qui devient son épouse. Cette Belge fait sa vie ici, et décide « de travailler à ses côtés afin d’avoir les mêmes horaires et de pouvoir profiter de son couple ».

 

Choko Ona est un endroit rare. Au milieu des montagnes basques, dans l’adorable village de Saint-Jean-le-Vieux, ce chef travaille une belle qualité de produits et l’on vient de loin déguster sa cuisine.

Maître-restaurateur depuis 2009, le couple est fier de ce titre cher à leur activité, leur accueil et leurs convictions. « Une confiance, une garantie pour le client avec ce « fait maison » et ces produits frais. Ce titre protège la profession, et comme dirait un client : on sait où l’on va ! » affirme Jean-Michel Lalanne.

Pas d’hésitation ici. La couleur est annoncée sur la carte : « nous préférons manquer d’un produit plutôt que de vous décevoir par une qualité moindre. »

  

L’âme de la maison n’a pas bougé. Jean-Michel y a ses souvenirs d’enfance. Les meubles sont d’époque dans un esprit brocante, tout est dans son jus ! « La demeure est chaleureuse, et nos clients nous apportent aussi leur chaleur. Mon métier est un plaisir, on offre du bonheur aux gourmands, et l’on travaille des produits nobles. »

Anecdote : un site romain se situe derrière la propriété, et des fouilles archéologiques ont eu lieu à 2 pas de leur jardin. Saint-Jean-le-Vieux est riche d’un passé où l’histoire remonte à l’Antiquité. Quelques pièces archéologiques sont d’ailleurs exposées dans une vitrine dans la salle à manger, face à la cheminée. Un univers convivial qui donne envie de s’attabler, de déguster et d’écouter les récits qui vont avec !

 

La cuisine de Choko Ona est traditionnelle mais revisitée avec Amour et conviction. « Nous avons de délicieux produits, nous n’allons pas nous gêner de travailler avec ; et puis je me sers chez ceux qui viennent manger chez moi ! La boucle est bouclée ! » 

La clientèle Choko Ona est locale, fidèle et festive. De nombreux repas de famille, banquets ou rassemblements privés se font ici. Sur le chemin de St Jacques de Compostelle, touristes et marcheurs sont aussi de passage. Palois, toulousains, bordelais, landais … À croire que l’on se refile la bonne adresse !

 

Maïté fournit la charcuterie, très pratique d’accès, la boutique est à 400 mètres ! Même le fromage de vache est de chez Dona Petria au village. La viande provient de chez Gastellou de Saint-Jean-le-Vieux ! La truite est de Banka, le brebis Elixaia arrive de Lecumberry, les Lalanne travaillent aussi avec une pisciculture à Iraty. Que dire de plus ? Du 100% local !

 

Autre merveille, Choko Ona détient le label « Sur la route gourmande des vins du Sud-Ouest »  avec une carte magnifique puisque le restaurant est classé  » Tables & Auberges de France « .

À découvrir absolument : la carte des vins faite de sélections locales. J’ai rarement vu une table qui affiche autant de crus du terroir. Un choix de rosé comme le Gutizia, Bordaxuria, Harri Gorri de chez Brana, Famille Mourguy; Le blanc cru tradition Abotia ou Mignaberry de Saint Etienne de Baïgorry. Des crus gourmands comme le Hegoxuri en culture biodynamique, ou le rouge en culture bio Kattalingorri…

La cuisine de Jean-Michel s’accorde à la palette des vins qu’il propose. Tous les assemblages sont possibles, et il y en a pour tous les goûts ! « Nous défendons la proximité et les vignerons de talent qui font notre patrimoine. Notre cuisine est bien faite, et nous conseillons beaucoup l’Irouléguy qui s’accorde parfaitement avec nos plats. 

Le cidre fermier Bordaxo, ou celui de Kupela sont aussi servis ici avec authenticité et tradition ».

 

Choko Ona c’est le bonheur de déjeuner en terrasse, avec un service aux petits soins, bercé par la douce Sylvie. Une cuisine savoureuse et de toute fraîcheur est offerte avec les tomates, piments ou courgettes du potager maison (culture bio au fumier de pottok !).

Coup de cœur pour cette initiative !

 

Jean-Michel et Sylvie Lalanne sont heureux dans leurs montagnes de Basse Navarre, mais une chose leur manque : l’océan, ses embruns et l’odeur de l’Ambre solaire sur la plage. 

À la retraite, ils se sont promis de revenir vivre à Biarritz. Jean-Michel souhaite à nouveau assister aux matches du Biarritz Olympique au stade Aguiléra.

« J’avoue que cela me fruste un peu d’être loin ! En bon biarrot que je suis ! » 

 

Recommandations & Suggestions :

 

  • Fricassée crémière de chanterelles
  • Tulipe de taloa, jaune d’œuf de poule en coquille
  • Carpaccio de morue des mareyeurs luziens dessalé par nos soins
  • Sauté de grosses gambas, sucs de carcasse déglacée au Patxaran, pomme des champs embeurrée à l’Espelette
  • Caille dorée sur peau, cuite à l’étouffée
  • Tournedos dans filet de boeuf, grosses frites maison au couteau

Et pour terminer sur une douceur :

  • Fraises à la chantilly de sangria & coulis de framboises, gourmandise de fruits de marché
  • Omelette surprise « Gracianne Choko »