Alexandre BOUSQUET

Originaire du Tarn, de Lavaux plus exactement, Alexandre Bousquet, talentueux chef de 45 ans, fait son apprentissage à St Sulpice à l’Auberge de la Pointe, chez son ami Jean Robert Chelout.

Il part sur la Côte d’Azur, puis entame une saison à Cahors. Vient l’époque parisienne, ou Alexandre travaille en brasserie, chez Thierry Conte au « Cuisinier François ».

Cet homme lui donne le goût de la gastronomie et la passion du métier.

Il œuvre ensuite sur Reims en cuisine et pâtisserie chez Jean Boyer.

De là, il file en Ecosse intégrer un hôtel, avec un restaurant écossais, et cuisine pour « des pêcheurs de saumon » le temps d’une saison.

De retour à Paris, Alexandre Bousquet ouvre un bar brasserie avec son frère. Le projet est un formidable travail en duo.

Il repart faire une saison à Lourdes, et « Ho Miracle ! » rentre aux « Prés d’Eugénie » de Michel Guérard comme chef de partie.

En 2000, Isabelle, son épouse l’embauche. Il devient chef dans son hôtel *** à Saint Geniez d’Olt, charmant petit village aveyronnais, très touristique. Leur première affaire : 50 chambres, 30 employés, et le début d’une collaboration en couple qui perdure, et devient la parfaite success story !

2007 -2015, ensemble, ils ouvrent l’Atelier, belle adresse réputée de Biarritz.

« Arrive l’opportunité Gaztelur, un nouveau cadre, une nouvelle vie en 2015 ».

Gaztelur signifie « la maison sur l’eau » en basque. Un lieu incroyable entre style baroque et domaine insolite, voir féérique.

Cette propriété privée, superbe maison de maître, propose un restaurant gastronomique. Dans un style ferme contemporaine, luxueuse mais pas ostentatoire, cette belle demeure de 1401 est élégante, mais conserve parfaitement l’esprit « maison de famille ».

Le domaine de Gaztelur est un concept qui accueille, en plus du restaurant, une brocante d’objets chinés, une boutique et un ravissant atelier de fleuriste.

Quel lieu divin, où il est délicieux de déjeuner sous la pergola avec vue sur le parc !

Alexandre Bousquet obtient le titre de maitre restaurateur en 2008 à l’Atelier. Il remporte sa première étoile l’hiver dernier pour Gaztelur.

Alexandre dit ouvertement : « grâce à ces titres, la Cuisine française reprend le goût de vivre, elle revient en force. Notre Gastronomie est enfin revalorisée, surtout qu’elle est représentative dans le monde entier.» 

Inspiré à la fois par la cuisine classique du sud-ouest, et les saveurs contemporaines venues d’Extrême-Orient, Alexandre se fait plaisir, en faisant plaisir !

« Les locaux viennent chercher ici, autre chose que de la cuisine basque » affirme t-il.

« L’Atelier de Gaztelur sert du très beau produit dans un lieu magnifique. Nous sommes immensément respectueux de nos fournisseurs. »

Dans cette sérénité absolue, le restaurant étoilé propose des moments culinaires d’exception à partir de produits frais, de saison et du terroir.

Une cuisine à la démarche éco responsable, qui ne travaille qu’avec des circuits courts.

Les poissons viennent de « La Dima » à la criée de Saint-Jean de Luz, les pigeonneaux de chez Sandrine Dibon à Guiche, les foies gras de la Maison Masse & Castaing, toute la boucherie est signée Metzger Frères, le cochon Ibaiama d’Eric Ospital…

Manu Primeur est aux commandes côté fruits et légumes;  « Mille et un fromages » et « Fromages & Compagnie », ainsi que « la Fromagerie des Docks » fournissent les merveilleux plateaux… Mêmes les farines sont bio, sans oublier le potager Gaztelur -sur place- qui produit fleurs, herbes et légumes pour le chef.

Il nous confie « Je n’aime pas perdre les gens dans trop de saveurs. Je cuisine simple mais à la fois très original. Je privilégie le goût à l’esthétique … (C’est lui qui le dit, car les assiettes sont divinement présentées. Une œuvre d’art à chaque plat !)

Chose importante : je ne refais jamais deux fois la même recette ! »

« Mes produits fétiches sont le gibier, et mes ris de veau ! Il parait que l’on vient aussi à l’Atelier Gaztelur en partie pour eux ! »

Fan de homard et de foie gras, il adapte cependant, lorsqu’il le faut,  sa cuisine aux vegans et régimes sans gluten.

Alexandre travaille parfaitement le fruit et le chocolat pour leurs fraicheurs, « car je sucre peu ».

Les cuisines du restaurant sont ouverte et vitrées. Le client découvre le travail du maitre et de ses équipes complices. Le service est décontracté pour un lieu adorablement raffiné.

« Des amateurs jeunes et branchés ont adopté cette ambiance, et une grande partie de la clientèle de l’Atelier nous a suivi ! »

« Travailler avec ma femme est un honneur et un atout supplémentaire. Isabelle connaît ma cuisine par cœur et l’explique mieux que personne. Nous sommes complémentaires.»

 

A noter :

Tout se privatise sur le domaine.

Les serres pour des cocktails, les jardins pour de jolis mariages, fêtes ou vernissages sur site…

Surprenants et originales : organisation régulière d’ateliers de fleurs, véritables parties créatives (événements sur réservation).

 

Suggestions & recommandations :

Déclinaison en 4 services

2 entrées, plat, dessert (midi &soir)  (75€ sans le vin)

Déclinaison en 7 services

2 entrées, 1 poisson, 1 viande, fromage, intermède sucré, dessert (95 € sans le vin)

Déclinaison en 9 services

3 entrées, 2 plats, fromages, 3 desserts (115€ sans vin)

Les déjeuners à 38€

  • 2 entrées au choix
  • 2 plats au choix
  • 2 desserts au choix
  • Café & mignardises